Les news

Vivre à Bruxelles... et profiter de 3 réductions urbaines




L'Open Vld plaide depuis des années déjà pour rendre la ville plus attractive, y compris fiscalement. Celui qui habite en ville habite plus près de son travail. Puisqu'il parcourt de plus courtes distances et peut utiliser les transports en commun ou le vélo, il vit de manière plus écologique. Le coût des infrastructures publiques (écoles, hôpitaux, bibliothèques, ...) sont partagées par plus de personnes. Ainsi, elles deviennent moins chères par habitant. Cela peut être encouragé. C'est pourquoi qui vient habiter en ville mérite une réduction urbaine.

L'an passé, Guy Vanhengel (Open Vld), ministre bruxellois des Finances, a lancé une réforme fiscale exceptionnelle. Elle se compose de trois réductions urbaines concrètes : à partir du 1er janvier 2016, la taxe régionale de 89€ et la taxe d'agglomération de 1%, que chaque famille bruxelloise devait payer, ont été abolies. À partir du 1er janvier 2017 s'y ajoutera une diminution des centimes additionnels régionaux sur les impôts sur les personnes physiques. Cela représente déjà une fameuse différence dans le portemonnaie de qui habite à Bruxelles. Pour tout qui achète un appartement ou une maison à Bruxelles, il y a une diminution de 21 875 € sur les droits d'enregistrement. Grâce à cela, Bruxelles est selon Carla Dejonghe (Open Vld) la championne des trois régions en matière d'impôts pour les personnes isolées. Un réflexe libéral urbain... et un réflexe pour les célibataires, comme promis !

Au nom de l'Open Vld, l'Air de la Ville rend Libre, et bienvenu à Bruxelles !